Explorez notre dynamique de Recherche & Développement en faveur de l'Autonomie

Logo Lab Delta 7

Depuis bientôt 50 ans, Delta 7 propose avec succès des solutions innovantes. Cette dynamique est rendue possible grâce à une expertise qui s’est construite dans le temps sur la thématique de l’autonomie et en particulier dans le champ du vieillissement.

Delta 7 est continuellement engagé dans des projets de recherche, menés directement par ses équipes ou en partenariat.

Les derniers travaux conduits sont les suivants :

 

Novembre 2018 - Partenariat avec l’association Institut Nutrition à Lyon

Recherche visant à améliorer, tant dans une approche quantitative que qualitative, la prise alimentaire des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer ou apparentée.

 

Octobre 2018 – Partenariat avec l’association OLD’UP à Paris

Etude en cours sur la formation à l’utilisation des tablettes numériques dans un contexte intergénérationnel pour nos aînés de 90 ans et plus.

 

Juillet 2018 – Etude d’impact de la fréquentation des Centre d’Accueil de Jour Casa Delta 7 sur l’autonomie des résidents accueillis

Cette étude a été conduite en partenariat avec la chaire santé de l’IAE Gustave Eiffel à l’Université Paris Est (Maja MALINOWSKA et Monia MERZOUK).

L’étude a démontré sur une population de 360 résidants qui fréquentent un Centre d’Accueil de Jour Casa Delta 7 qu’il y avait un écart significatif de durée moyenne de séjour en fonction de la fréquence de venue des résidants à Casa.

En synthèse, ce qui est observé est qu’un résidant qui vient 2 fois par semaine à Casa a une durée de séjour moyenne augmentée de 8 mois par rapport à celui qui ne vient que 1 fois. Et celui qui vient 3 fois par semaine a une durée augmentée de 16 mois.

Dans la mesure où la très large majorité de fin de prise en charge à Casa correspond à une altération de l’état de santé du résidant qui ne permet plus son maintien en collectivité, il est alors possible de faire un lien entre la durée moyenne de séjour et l’autonomie du résidant.

Résultat étude fréquence/autonomie

 

En conclusion, cette étude permet de formuler l’hypothèse qu’un résidant qui vient 2 fois par semaine à Casa Delta 7 a une autonomie prolongée de 8 mois en moyenne par rapport à celui qui ne vient que 1 fois. Et celui qui fréquente Casa 3 fois par semaine gagne encore 8 mois et prolonge son autonomie de 16 mois par rapport à celui qui ne vient que 1 fois.

Etant donné l’importance et la convergence des observations, une étude plus approfondie semble pertinente pour affiner les mesures et avec une bonne probabilité de confirmer les hypothèses.

 

Mai 2018 – Colloque international organisé par Delta 7 avec l’IAE Gustave Eiffel de l’Université Paris Est et l’Université de Montréal sur le thème des freins à l’utilisation du numérique tels que vécus par les Séniors

Ce colloque international s’est déroulé le 2 mai 2018 et était retransmis en direct, en France et à Montréal. Des intervenants ont pu faire leur présentation de plusieurs sites : la Cnav Île-de-France, l’Université de Grenoble, l’Université Paris-Est à Créteil, l’Université de Montréal et le CEFRIO à Montréal (organisme de recherche et d’innovation à but non lucratif à Montréal).

Les différents acteurs ont pu échanger leurs analyses des freins à l’utilisation du numérique par les Séniors.

En particulier, Delta 7 a présenté :

  • Les résultats d’évaluation de la progression des compétences numériques des bénéficiaires des formations aux tablettes dispensées par Delta 7

Résultats d’évaluation sur l’échantillon des 300 derniers séniors formés par Delta 7 à la date du colloque (moyenne d’âge 76 ans, 68% de grands débutants).

Première observation : Avant la formation 84% déclarent ne pas être à l’aise avec la tablette numérique. Après la formation 74% déclarent être à l’aise avec la tablette numérique (29% très à l’aise).

Deuxième observation : 76% des séniors formés ont utilisé quotidiennement la tablette numérique prêtée par Delta 7 pendant la formation, démontrant la capacité d’une large majorité des séniors à prendre en main la tablette numérique en autonomie et à trouver un intérêt dans son utilisation.

  • Les résultats d’une étude sur l'intérêt que portent les séniors à se former au numérique

Cette étude a été réalisée en partenariat avec la chaire santé de l’IAE Gustave Eiffel à l’Université Paris Est (Bintou DIANESSY, Maëlle DUPORT, Yasmine HADLA, Adidi MEFTAH, Isabelle SOUVANARATH, Nor ZAOUIDI).

Etude conduite auprès de 170 séniors (moyenne d’âge : 73,2 ans), vivant majoritairement au domicile (72%), répartis de manière équilibrée entre les hommes et les femmes (45%/55%) et pour moitié en Île-de France (46%).

Les principaux apports de l’étude sont :

Troisième observation : Pour les séniors refusant de se former au numérique la raison principale est qu’ils n’en voient pas l’utilité (52%)

Quatrième observation : les 3 principaux intérêts à se former cités par plus de la moitié des répondants sont : la communication (59%), les démarches en ligne et l’information via internet

Cinquième observation : Pour un sénior, le principal déterminant qu’il évoque pour vouloir se former au numérique est l’accès à une formation gratuite (34%)

 

Octobre 2017 – Etude sur les capacités numériques des séniors affectés par une perte d’autonomie (GIR 1 à 4)

L’étude menée avec le concours de la Conférence des Financeurs du Val-de-Marne auprès de 40 séniors a permis de collecter près de 40.000 données. Elle a permis de déterminer les indicateurs de santé qui semblent les plus pertinents pour prédire la capacité d’un sénior en situation de perte d’autonomie à prendre la main sur une tablette numérique. L’indicateur le plus prometteur semble être la BREF (Batterie Rapide d’Efficience Frontale) de Dubois et Pillon. Fort de cette 1ère analyse Delta 7 a développé une nouvelle étude plus ciblée en termes de public et d’objectif de formation pour affiner ses conclusions.

 

Nos principaux partenaires